Tes imperfections sont tes plus beaux attributs.

La première fois que j’ai fait du yoga, je suis entrée dans ce studio et j’ai été impressionnée par la force des yogis qui m’entouraient. Leurs gestes étaient gracieux, mais à la fois plein de vigueur.

J’étais impressionnée par la professeur, par son attitude sereine et confiante, par son aisance dans la relation avec ses élèves et élégance dans la pratique.

A la fin de l’heure de pratique, j’étais vide. Vidée des émotions négatives, vidée de toute ma colère, vidée de stress et vidée de mon mal de dos. J’avais l’impression de planer, de vivre dans un autre monde. En sortant du studio, je me fichais du regard des autres. J’étais dans ma bulle. D’abord, je me suis demandée “comment ?”. Comment ce qui me paraissait à l’époque être une gymnastique, avait pu me mettre dans un tel état de bien-être ? Cela, je le compris bien plus tard, après avoir poussé x fois la porte de ce studio.

Bien évidemment, ce bien-être fut passager et il me fallut plusieurs mois avant de vraiment me détacher du regard des autres. Aujourd’hui encore, il me reste du chemin à parcourir.

Cette première séance de yoga m’a donné un peu d’espoir de voir ma vie changer. Je ne peux pourtant pas me plaindre de ma vie. J’ai des parents aimants, une soeur avec qui j’ai depuis quelques années de bonnes relations, un petit ami qui me soutient dans tous mes projets farfelus et des amis peu nombreux, mais sur qui je peux compter. Pourtant, à seulement 21 ans, j’avais cette sensation de ne pas être sur le bon chemin. Mes études ne me convenaient plus, mais devaient être terminées, car mes parents les avaient payées, ma première année d’école infirmière à rimée avec harcèlement, mes stages me cachaient la vie tellement j’angoissais chaque jour et je ne savais plus pourquoi avancer dans la vie. Quel était mon but ? Mon projet ? Pourquoi est-ce que je devais / voulais me lever le matin ? Qu’est-ce qui me permettrait de passer une bonne journée à la seule idée d’y penser ?

Après ces quelques mois / années de réflexions, doutes et remise en question, je découvrais le yoga. Actuellement, je ne dirais pas que le yoga m’a aidé dans la vie. J’ai surtout le sentiment qu’il l’a sauvée. Sauvé d’un avenir maussade, sans intérêt et néfaste à ma santé morale et physique.

Aujourd’hui, 7 mois après avoir poussé la porte de mon premier studio de yoga, je vais intégrer une formation de professeur de yoga (Yoga Teacher Training). Cette opportunité va me permettre de vivre de ma passion et de partager les clés du bonheur qui m’ont permis de me sentir plus à ma place dans la société. Je sais que beaucoup de personnes vivent actuellement ce que j’ai vécu il y a quelques mois. Certaines vivent ça depuis des années. Mais ne lâcher rien. Et si une de ses personnes me lit maintenant, alors réveillez-vous et foncez. Ouvrez cette porte qui changera votre raison de vivre. Vous pouvez d’abord essayer des cours de yoga et si le cours ne vous convient pas alors ne lâcher rien.

Si vous n’aimez pas votre premier cours de yoga alors changé de studio ou changer de professeur. Le yoga est très vaste et peu être interprété de différentes façons. A vous de trouver le style de yoga, le professeur et le studio qui vous convient. Vous devez vous sentir à l’aise et avoir la sensation de pouvoir tout confiez à votre professeur. Vous ne devez pas vous sentir jugé ou discriminé. Malheureusement, le yoga est devenu une “mode”. Certains studios ouvrent ainsi pour le côté financier de cet effet de mode, mais ceux-ci n’ont aucune bienveillance, car ils n’ont pas “l’âme” du yoga ! Le yoga ne doit pas être un business, mais un art de vivre.

A la suite de plusieurs mois de barrières physiques dans ma pratique, mon corps à découvert une souplesse qu’il ne soupçonnait pas (je ne touchais pas mes chevilles) et une maîtrise du stresse et des émotions plutôt convaincante. J’ai appris à jouer sur ma respiration et mon estime de moi ne fait que s’améliore. J’accepte de mieux en mieux mon corps et apprend à le chérir quotidiennement. On apprend vite à vivre avec ces imperfections et elles sont nos plus beaux attributs. Il me reste encore du chemin à parcourir, mais tout de même ma prof de yoga (Sydney, mon gourou si je puis dire) m’a énormément fait évoluer. Et je suis tellement pleine de gratitude de pouvoir être formée par celle-ci.

Ma vie a clairement changé depuis que j’ai introduit le yoga dans mon quotidien. Ma relation aux autres n’est plus tout à fait la même et mes émotions ne sont plus aussi étouffantes qu’avant. Je prends du recul, je respire, j’apaise mon esprit et je prends pleine conscience des choses. Mon acceptation personnelle est l’une des plus belles choses que le yoga m’a apportées. Cela m’a permis de prendre une distance sur le regard des autres et d’avancer plus facilement jusqu’à mes objectifs.

Je vous souhaite de faire une aussi belle rencontre que le yoga et moi avons vécu.

Ecoutez votre corps, ses besoins, ses envies, mais aussi ses limites. Il ne vous en sera que plus gratifiant.

N’oubliez pas que l’imperfection est humaine et qu’elle fait parti de votre identité, votre beauté intérieure.

Je pense que la plus belle chose qui puisse vous arriver dans ce monde est de vous accepter pleinement malgré une société de plus en plus superficielle.

Vous êtes belles et beaux comme vous êtes. La beauté n’est pas qu’un physique / qu’une façade, ce sont vos mimiques, votre personnalité, votre attitude, la lumière dans vos yeux et la bonté dans vos mots.

Namaste,

Madison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *